/ août 11, 2020

Pourra-t-on encore, après la crise sanitaire et toutes les adaptations qu’elle a imposé, définir un budget marketing et communication externe sans investir davantage dans la communication interne ? Ne serait-ce pas un non-sens ?

La communication interne ne se réduit évidemment pas à la newsletter, au journal trimestriel, à l’intranet ou à l’affichage. L’entreprise fonctionne, performe, perdure grâce aux acteurs qui la composent. Lorsque ceux-ci sont alignés avec les valeurs de cette entreprise, ont une vision claire et partagée de sa mission, collaborent efficacement, sont sollicités et écoutés pour améliorer les processus, sont entendus lorsqu’ils ont un feed-back constructif à communiquer, ils se sentent plus engagés. Si ils sont plus engagés, ils resteront performants, leur communication ne sera que meilleure avec toutes les parties prenantes, ce qui renforcera l’image positive de l’entreprise. Voilà un bon début pour la communication externe…

Et comment s’investir davantage dans tout cela ? Parfois le temps nous fait défaut, parfois c’est la neutralité qui est à rechercher. S’entourer d’un partenaire externe qui sera présent de façon régulière, qui va s’imprégner de la vision, de la mission et de la culture de l’entreprise tout en restant indépendant, neutre et objectif est une solution.

Concrètement, une mission long terme avec présence hebdomadaire (ajustable selon les besoins) peut permettre (liste non figée, mission à co-créer) :

  • d’évaluer l’expérience collaborateur actuelle
  • de définir une charte de qualité de vie au travail (QVT) et d’en assurer sa mise en application (Lire l’article : Qu’est-ce qu’une charte de QVT et à quoi ça sert ?)
  • la mise en place de moyens d’expression et espaces d’échanges réguliers, individuels ou collectifs
  • de définir la stratégie, d’assurer la réalisation et la transmission des communications internes, quels qu’en soient la forme ou le support
  • d’accompagner les nouveaux collaborateurs (onboarding)
  • d’organiser les ateliers, les formations, ou interventions d’autre nature en vue du développement continu (Lire l’article : Le développement continu : un investissement nécessaire)
  • En lire plus sur cette mission

Échangeons davantage et rencontrons-nous : 0493 84 70 21 ou contact@vanessatoffoli.be 

Partager cet article