/ mai 14, 2019

L’intelligence émotionnelle, ou la capacité à identifier ses émotions mais aussi celles des autres, serait une compétence trop peu prise en compte par rapport aux autres aptitudes évaluées en session de recrutement, selon une étude réalisée par Robert Half, relayée par Trends Tendances dans cet article.

Ce quotient émotionnel joue un rôle majeur dans les interactions vécues chaque jour sur notre lieu de travail, et bien sûr dans la sphère privée.

Autre spécialiste du recrutement, Michael Page développe plus largement « L’importance de l’intelligence émotionnelle au travail ». Bonne lecture et bonne semaine collaborative 😉

 

Partager cet article